BRUCE WILLIS : L’homme d’action

425
0

Bruce Willis, née le 19 mars 1955 en Allemagne où son père est un mécanicien militaire. En 1957, la famille retourne aux Etats-Unis dans le New-Jersey où il passe sa plus tendre enfance avec son frère et sa soeur.

Plus jeune, Bruce à énormément de problèmes d’élocution et bégaie. Ses parents l’inscrivent à des cours de musique, où il apprend l’harmonica, ainsi qu’au théâtre. Bruce constate qu’il est très à l’aise dès qu’il est sur scène : une révélation pour lui! Il a enfin trouver sa voie. Mais pour payer ses activités extra-scolaire, il doit travailler et enchaîne les petits boulots,dans des bars, des clubs ou fait de la figuration. En 1978, il part pour New York, fréquente le célèbre Actor’s Studio et débute au théâtre. Une pub pour Levi’s lui ouvre les portes de la télé.

Il devient célèbre en 1985 grâce au premier rôle de la série policière «Clair de Lune». Ce qu’il permet d’obtenir une notoriété quasi immédiate (il est lauréat d’un Emmy Award et d’un Golden Globe). Il obtient aux côté de Kim Basinger, un premier grand rôle au cinéma, dans Boire et déboires (1987) de Blake Edwards. En 1988, jackpot il obtient le rôle du très grand John McLane, premier volet des «Die Hard»: il tourne «Piège de cristal». Il devient le sauveur du monde, intriguant, nonchalent mais surtout moqueur! Le public en redemande et c’est ainsi qu’il gagne en crédibité en jouant notamment dans le classic « Pulp Fiction » puis enchaîne les blockbusters comme «Armageddon» où une nouvelle fois il sauve le monde.
Dans ce rôle on y découvre un acteur sensible et déterminé à la fois. Par la suite, il s’essaie dans un thriller fantastique «Le Sixième Sens».Nominé aux oscars et au Golden Globe en 2000. Cette oeuvre sera la plus grande réussite de sa carrière. Par la suite il fera des rôles simple mais que le public acceptera à bras ouvert comme « Une vie à deux » ou « Mon voisin le tueur ».

Bruce Willis s’implique également dans la production avec l’envie d’apporter une dimension dramatique à ses rôles. Se tournant à nouveau vers l’action, il accorde pleinement sa confiance à trois spécialistes du genre : Florent Siri qui l’imagine en négociateur dans « Otage », Robert Rodriguez qui l’invite à peupler son très sombre « Sin City », et Richard Donner qui en fait un flic en cavale dans « 16 blocs ». Toujours du côté de la production, Willis participe à The Hip Hop Project, un documentaire musical. Même si les années 2000 ne lui permettent pas de renouer avec son succès colossal des années 1990, le comédien revient à ses plaisirs d’antan en jouant dans des séries populaires comme « Ally McBeal », « Friends » ou encore « That ‘70s Show » ce qui n’empêche pas le retour de John McClane… Douze ans après le dernier opus de la saga, « Une journée en enfer », Bruce Willis reprend du service dans « Die Hard 4 – retour en enfer » réalisé par Len Wiseman.

L’année suivante, le comédien tourne avec Tracy Morgan la comédie musclée « Top Cops » et fait une apparition éclair dans « Expendables » (2010) de son ami Sylvester Stallone. 2010 marque le retour de Bruce Willis au vraie film d’action, dans la peau d’un agent de la CIA retraité, obligé de reprendre du service pour défendre sa vie dans « Red ». Agent un jour, agent toujours, il devient de nouveau un agent secret en cavale pour les besoins de « Sans Issue »(2012), réalisé par le Français Mabrouk el Mechri. Si Bruce Willis s’enrôle dans le musclé G.I. Joe 2 dont la sortie est repoussée à 2013.
En 2014, l’acteur reprend le rôle culte qui a fait de lui une star, celui de John McClane pour les 5èmes aventures du justicier dans « Die Hard : belle journée pour mourir ». Cette fois-ci, McClane a un équipier de choix en la personne de son fils, Jack, interprété par Jai Courtney. Mais les deux films sont éreintés par la critique et le second est un échec commercial sur le territoire nord-américain compromettant alors les chances d’un sixième et dernier Die Hard.

Après toutes ces année de calme, il fait son retour sur grand écran en 2018 avec le film d’action « Death Wish », inspiré du roman de Brian Garfield qui a été adapté quarante-quatre ans plus tôt au cinéma avec « Un justicier dans la ville! »

Marié à Demi Moore pendant treize ans, il multiplie les conquêtes depuis leur divorce en 2000. Désormais, il est marié avec le mannequin Emma Heming avec qui il a eu une petite fille prénommée Mabel Ray.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire s'il te plait
Veuillez entrer votre nom ici

*

code