Venus Williams : « Rêvez grand et vivez votre rêve »

0

Le 11 juin, à Paris, la Maison Veuve Clicquot a réuni 18 Role Makers, des personnalités inspirantes qui s’investissent pour soutenir les femmes, à l’occasion de son premier Baromètre international dédié à l’entreprenariat féminin. En France, seules 12% des femmes peuvent citer le nom d’une entrepreneure qui a réussi… Invitée d’honneur, Venus Williams a lancé, devant un parterre très attentif : « Être entrepreneure vous permet d’être le leader de votre propre vie. C’est parfois effrayant, jamais facile mais toujours amusant. Ne jamais avoir peur de la bataille. Cela sera une bataille, accueillez-la ! »

Cette grande championne de tennis sait de quoi elle parle : avec sa sœur Serena, elle a bataillé pour sortir du ghetto de Los Angeles puis rafler les récompenses les plus prestigieuses (7 grands Chelem, 4 médailles d’or olympique…), avant de se lancer dans l’entreprenariat.

Championne et entrepreneure

On la retrouve dans les coulisses, elle a accepté d’accorder une poignée d’interviews. 15 minutes, chacune, pas plus avec des questions qui auront été envoyées au préalable à son équipe d’attachés de presse. Venus Williams est une star et comme toute star américaine, elle contrôle son image. Une question a été refusée, celle sur le fait de devoir encore plus batailler quand on est une petite fille noire. « Nous voulons que cette interview porte sur les droits de toutes les femmes, sans inclure la question raciale », expliquent ses responsables de la communication. Cette athlète impressionnante (1,85 m), chaleureuse, pro jusqu’au bout des ongles, est consciente d’être un role model.

Les femmes manqueraient de confiance en soi. Et vous ? Etes-vous née dotée de cette confiance ?

Je suis née avec des parents qui ont beaucoup insisté sur la confiance en soi ! [rires] Et puis j’ai eu cette grande chance de pouvoir la développer car dès l’enfance j’ai fait beaucoup de sport. Je n’ai donc pas eu besoin de me poser toutes ces questions : ‘’Suis-je belle avec cette tenue ? Ce garçon m’aime-t-il ? Ai-je assez d’amis ?’’ Toute ma vie, cela a été : « Suis-je bonne sur le court de tennis ? Comment m’améliorer ?’’ C’est important de faire du sport et de construire sa confiance en soi. Et plus il y aura de femmes qui diront « Je peux le faire », plus il y aura de petites filles qui diront « moi aussi », et qui se concentreront sur ce qu’elles réalisent plutôt que sur la perception que les autres ont d’elles.

Plus il y aura de femmes qui diront « Je peux le faire », plus il y aura de petites filles qui diront « moi aussi ».

Vous êtes un role model. Adolescente, qui étaient vos role models?

Adolescente, mes role models ont toujours été mes proches, ma mère, mon père, mes sœurs… Je n’ai pas dû aller chercher bien loin, j’avais de très bons exemples dans ma vie.

Et aujourd’hui, avez-vous des role models ?

C’est une bonne question… De nombreuses femmes incroyables font des choses incroyables. J’investis dans une société appelée Ellevest*, un projet lancé par Sallie Krawcheck, une femme qui était au top du monde de la finance, et qui a réalisé son rêve : permettre aux femmes de mieux gérer leurs finances pour renforcer leur capital. Pour moi, elle est un vrai role model.

Avec votre sœur Serena, vous vous êtes battues pour obtenir l’égalité salariale…

C’était très important pour nous. On ne pouvait rester là à attendre que cela se fasse. Il faut avoir le contrôle de sa vie et agir pour celles qui vont suivre nos pas. Vous ne pouvez pas laisser les choses dans le même état.

Il faut avoir le contrôle de sa vie et agir pour celles qui vont suivre nos pas.

Aujourd’hui, c’est le combat d’autres sportives notamment les footballeuses…

Oui, ces sportives qui se battent pour l’égalité vivent ce que les championnes de tennis ont vécu dans les années 70. Nous nous sommes battues pendant 40 ans pour l’égalité salariale et l’égalité des dotations. Et aujourd’hui, c’est un exemple pour les athlètes d’autres sports qui empruntent le même chemin.

Vous avez lancé deux marques, V Starr Interiors et EleVen by Venus Williams. Une grande championne fait-elle une grande businesswoman ?

Oui et non [rires]. Je pense qu’il faut profiter des leçons apprises et ne pas ménager ses efforts mais en même temps, il faut comprendre que pour être la meilleure boss possible, il faut construire une super équipe en pensant aux autres et plus uniquement à soi. Dans la compétition sportive, tout tourne autour de soi. ‘’Suis-je meilleure qu’hier ? Que dois-je manger ? Ai-je assez dormi ? Comment m’entraîner pour être encore meilleure ?’’ C’est vous, tout le temps. Mais dans les affaires, heureusement, vous prenez conscience que vous êtes au service de votre business et au service des autres employés de votre entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire s'il te plait
Veuillez entrer votre nom ici

*

code