La détox, comment ça marche ?

La « détox » est le diminutif de détoxication. Il est le plus souvent – et faussement – associé à « kilos ».

Or la détoxication n’est pas une histoire de poids, mais d’encombrements excessifs (d’eau, de sel, de gras, d’alcool, etc.) qui fatiguent et fragilisent le corps. Des personnes maigres peuvent aussi avoir besoin de détoxication.

Régime détox : c’est quoi, détoxiquer ?

On peut comparer la détox à un grand ménage, avec deux grandes étapes : éviter tous les polluants que l’on respire (tabac, micro-particules du diesel, etc.), que l’on boit (alcool), que l’on mange (résidus de pesticides de d’additifs chimiques, graisses saturées, sel, sucres rapides, etc.), et aussi éliminer le plus possible ces polluants qui encombrent le corps et l’esprit.

La détox, à quoi ça sert ?

Comme d’habitude, tout est une question d’équilibre. Normalement, on devrait manger à sa faim, de façon équilibrée, et s’arrêter de manger lorsqu’on est rassasié. Mais ce n’est pas toujours possible à mettre en place dans la vie quotidienne, et on se laisse encore plus aller en hiver. Plutôt que de régime détox, il s’agit en vrai d’un rééquilibrage alimentaire.

Fatigue, mauvaise mine, digestion difficile, est si vous aviez besoin d’une cure détox ? © goodluz

Lorsque l’on mange en excès, avec un surplus de protéines, de graisses, de sucres rapides, d’alcool, mais aussi de produits bourrés de résidus de pesticides ou d’un cocktail d’additifs chimiques, notre corps ne peut plus les éliminer correctement. Non seulement il travaille deux fois plus, mais il les stocke. Le résultat se voit :

  • sur la peau : plaques, petits boutons, allergies
  • sur la vitalité : fatigue, plus grande sensibilité aux infections, maux de tête
  • sur la digestion : ballonnements, constipation, nausées
  • et finalement sur le poids, en hausse puisqu’il y a stockage sans élimination – sauf si on fait du sport régulièrement.

Une détoxication est donc un soulagement des organes qui nettoient le corps de tous ces polluants. Elle va leur permettre de se désencombrer, de se nettoyer, de se réparer, pour mieux fonctionner ensuite. Rien à voir avec un régime minceur, mais plutôt avec le retour du bien-être et de la vitalité physique et morale. Idéal donc pour préparer l’arrivée du printemps et se sentir en pleine forme pour profiter des premiers beaux jours !

Les organes de la détoxication digestive

Le foie

C’est l’organe régulateur de l’organisme. Il réalise plus de 500 fonctions métaboliques. Il filtre les produits de la digestion en agissant sur la transformation des lipides, glucides et protéines. Il neutralise aussi toutes les autres substances indésirables et toxiques comme les médicaments, les résidus d’additifs et de pesticides. Ces déchets repartent vers les reins.

Certains aliments sont bien indiqués pour un régime détox – © Spaskov

Les intestins

L’intestin grêle absorbe les nutriments de notre alimentation, et le colon participe à l’élimination extérieure des résidus du bol alimentaire non absorbés. Mais lorsque ces résidus y stagnent trop longtemps (par constipation par exemple), ils entrent en putréfaction et entraînent un phénomène d’intoxication.

Les reins

Ils filtrent, éliminent les déchets métaboliques et maintiennent les équilibres hydro-électriques, acido-basiques et osmotiques du sang (environ 180 g/L sont filtrés chaque jour).

Un autre organe participe à la détoxication : les poumons, par l’élimination des déchets sous forme de gaz carbonique. La pratique régulière d’un sport et/ou une bonne façon de respirer participent à la bonne activité du système respiratoire et donc à la vitalité générale.

La peau, en tant que frontière principale avec l’extérieur, est un marqueur d’une bonne ou mauvaise détoxication avec – ou non – des boutons et les plaques rouges.

Ces 5 organes de la détox sont appelés « émonctoires ».

Comment faire une bonne détoxication ?

La détox est donc un retour à une hygiène de vie qui n’encombre pas le métabolisme d’excès en tous genres, et qui se base sur quelques principes simples.

Une alimentation légère

La détox passe avant tout par l’alimentation © George Rudy

Une alimentation légère, s’entend avec beaucoup de fruits et légumes choisis pour leurs effets détox, moins – ou pas du tout – de viandes, peu de produits gras (fromages, charcuteries). Elle permet de faire de fibre et d’antioxydants.

Une bonne hydratation est également indispensable. La sagesse populaire conseille de boire 1.5 L d’eau par jour, volume qui dépend en réalité de ce qu’on absorbe et de l’environnement. Ce chiffre dépend bien sûr de la morphologie, de la quantité d’eau déjà présente dans la nourriture que vous consommez et à votre activité physique. Dans le cadre d’une cure détox, nous vous recommandons de doubler votre consommation d’eau.

Des plantes purifiantes

Le jus d’aloe vera est aussi un excellent détoxifiant qui vous aidera à maintenir  de l’équilibre du tube digestif et à purifier votre peau. Dans le cadre d’une cure détox, pendant un mois, diluez 4 à 8 cuillères à café dans un verre d’eau ou de jus de fruit, de préférence le matin avant le petit déjeuner.

Pour ceux qui souhaitent se détoxiquer des résidus de médicaments, de produits chimiques ou d’autres toxines en tous genres, la chlorelle est tout à fait indiquée. Les effets détoxifiants de cette micro-algue sont bien connus aujourd’hui.

Un peu de sport

Le sport lors d’une cure détox, mais aussi tout le reste de l’année aide les organes à mieux fonctionner et évite la constipation.

Une bonne respiration

Une bonne respiration, ventrale et profonde, active les fonctions digestives et permet de bien faire circuler l’air.

Un bon sommeil

Un bon sommeil pour bien récupérer et garder un moral au top !

La détox a du bon. Pour notre corps, et pour notre moral aussi. Elle peut même devenir une façon de vivre, plus légère, tout en sachant s’écouter, donc en se connaissant mieux. Pourquoi ne pas l’adopter au long cours ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire s'il te plait
Veuillez entrer votre nom ici

*

code