Sarah Lainseur, Zoom sur un jeune talent

0

Bonjour Sarah, en tant que jeune artiste, pourriez-vous, vous présenter en quelques mots ?
Bonjour, Je suis étudiante aux Beaux Arts d’Avignon, et tout au long de mon cursus j’ai pu aborder plusieurs perspectives de l’art contemporain. Depuis je structure mon rapport au monde à travers le langage de l’art.

Parlez-nous de vos créations.
Depuis à peu près un an, je réalise des installations contemporaines éphémères en essayant d’exploiter le plus de champs artistiques possibles tels que l’art numérique, l’art performatif, l’art de la sculpture, l’art du dessin d’espace, de la photographie etc… Mais avant de rentrer en école d’art et de découvrir de multitudes expressions artistiques et d’avoir mon propre processus créatif, je créais beaucoup de peintures sur toiles.

Si je comprends bien, vous étiez plus accès sur l’art de la peinture avant de rentrer en école d’art, à l’heure d’aujourd’hui, avez-vous arrêté de peindre pour autant ?
C’est exact, j’ai toujours aimé peindre et d’ailleurs j’ai réalisé une multitude de toiles très colorées.
Peindre était un moyen de m’évader. C’était plus un passe-temps, j’étais moins impliquée artistiquement parlant, contrairement à ce que je réalise à l’heure d’aujourd’hui. En même temps je n’avais pas le même âge (rires). Mais ça ne veut pas dire que j’ai arrêté de peindre ! Je continue toujours.

Quelle est donc, votre orientation artistique à l’heure d’aujourd’hui ?
C’est différent de la peinture, mon travail actuel s’appuie sur des recherches et des interrogations philosophiques. Je m’intéresse particulièrement aux différentes étapes des états de l’œuvre tout en sachant que mes installations ne sont pas impérissables, indestructibles et qu’elles sont sujettes aux chutes, aux mauvais traitements, au changement du QR code etc… Le temps qui passe aura forcément raison d’elles un jour. C’est à ces fins que je m’interroge sur la conservation et les restaurations possibles.

Que pensez-vous apporter au sein de notre société par le biais de vos créations artistiques ?
J’apporte surtout ma vision sur le monde de l’art, je m’en amuse beaucoup. En effet, ma démarche consiste vraiment à remettre en cause et en question la place que tient l’artiste. Pour moi l’art doit être accessible à tous car il est indispensable dans nos vies, on vit tous en créant des choses. L’art libère l’esprit du quotidien.

À quel moment ressentez-vous l’instant de création ?
Il n’y a pas de moment précis. La création est toujours là en gestation. J’aime travailler dans l’urgence.

Quelles sont vos influences et inspirations artistiques ?
Tout sujet est pour moi une source d’inspiration, mais d’un point de vue artistique, je m’inspire des toiles de Miro, de Kandvisky et des installations de Sarah Sze, pour le coté des formes géométriques et l’absence de hiérarchie entre les éléments que composent leurs œuvres. Je trouve ça fabuleux d’arriver à créer un mouvement optique sans que rien ne bouge physiquement.
Mais aussi de Jana Sterbak avec « sa robe en viande » qui comporte un protocole avec une notice mise en ligne. Et bien évidement Marcel Duchamp pour toutes ses idées conceptuelles de l’art.

Ou peut-on voir vos œuvres ?
Comme elles sont éphémères, on peut visualiser tout mon travail artistique sur mon site internet : https://sarahlainseur.wixsite.com/insta-evolutives
Merci Sarah pour cet échange, bonne chance à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire s'il te plait
Veuillez entrer votre nom ici

*

code